de la grammaire et de l’utilité de son enseignement-apprentissage

A. « Grammaire » : le mot et le concept

A.1. « Grammaire » : le mot

Le mot français « grammaire » vient du mot latin « grammatica » qui, lui-même » est dérivé du grec, « grammatiké » signifiant « art de lire et d’écrire ». Étymologiquement, « grammaire » désigne l’« ensemble des règles à suivre pour parler et écrire correctement une langue ».

A.2. Grammaire : Le concept

« Grammaire » est aussi le nom d’une discipline qui s’occupe de l’« étude systématique des éléments constitutifs d’une langue » (Phonétique, phonologie ; morphologie, syntaxe). Dans le Dictionnaire de linguistique et des Sciences du langage, la grammaire est définie comme suit :

« La grammaire est la description complète de la langue c’est-à-dire des principes d’organisation de la langue. Elle comporte différentes parties : une phonologie ‘étude des phonèmes et de leurs règles de combinaison), une syntaxe (étude des combinaison des morphèmes et des syntagmes), une lexicologie (étude du lexique) et une sémantique (étude des sens des morphèmes et de leur combinaison) ». (Jean Dubois et al. Dictionnaire de linguistique et des Sciences du langage, Paris : Larousse, 2001).

La grammaire est donc une discipline dont l’objet est la langue et son fonctionnement.

B. Éléments de la langue

Quand on parle ou écrit, on ne parle pas et on n’écrit pas par mots séparés mais par phrases. Une phrase est formée de groupes de mots (ou syntagmes) qui eux-mêmes se composent de suites de mots. Les mots sont faits de morphèmes et les morphèmes sont faits de phonèmes.

B.1. La phrase / La proposition

La phrase est un « assemblage », « une séquence de mots » qu’un sujet parlant peut produire et que l’interlocuteur peut interpréter. Elle a un début et une fin. Selon J. Dubois et R. Lagane (1973 : 14), « Les phrases sont des suites de mots ordonnées d’une certaine manière, qui entretiennent entre certaines relations, c’est-à-dire qui répondent à certaines règles de grammaire et qui ont un certain sens. »

On peut dégager trois traits de définition de la phrase :

1) une phrase est « un assemblage de mots ». En effet, on ne pense pas, on ne parle pas par mots séparés ;

2) ces mots sont assemblés selon le schéma syntaxique de la phrase française ;

3) ces mots, ainsi assemblés, doivent avoir un sens, exprimer une pensée que l’interlocuteur peut interpréter, comprendre.

B.2. Le syntagme

C’un groupe de mots répondant à une seule fonction :

Le fils de Jacques fait ses exercices à l’école.

SN                     +         SV                   (+ SP)

SN (Syntagme Nominal) + SV (Syntagme Verbal) + SP (Syntagme Prépositionnel)

Chaque constituant du syntagme, parce que décomposable, garde sa signification et sa syntaxe propres.

B.3. Le mot

Il est l’unité de sens à partir de laquelle la phrase s’élabore syntaxiquement. Il a une forme concrète, sonore ou écrite, et un sens. Comprendre la formation des mots par dérivation, leur sens dénotatifs ou connotatifs et leur regroupement dans un champ lexical, c’est apprécier la richesse d’un texte.

B.4. Le morphème

Il représente la plus petite unité linguistique dotée d’un sens et d’une forme. Il est défini par référence à l’écrit comme un groupement de lettres isolées par deux blancs. Cette entité ne correspond pas toujours à une unité de sens, et n’a pas toujours une validité syntaxique. On distingue généralement deux grandes sortes de morphèmes, les uns lexicaux, qui ont une signification lexicale : table, maison (radical), et les autres grammaticaux, qui, ajoutés aux morphèmes lexicaux, permettent de porter une information de nature différente : classe de mots, marque de genre, de nombre, de temps, etc.

B.5. Le phonème

Il correspond à la plus petite unité distinctive que l’on peut repérer dans la chaîne parlée. Il peut être prononcé de plusieurs façons en fonction de sa prononciation et sa position à l’intérieur du mot, par exemple dans la série des phonèmes suivante Lien, bien, chien, il n’y a qu’un son différent (la consonne initiale); on peut, donc, déduire que le /l/, /b/ et /c/ sont des phonèmes pour la langue française. Le phonème est généralement transcrit par des lettres placées entre des barres obliques, à l’’exemple de / a/, /s/, etc.